Kouros – Doppelgänger

Sculpteur Philippe Buil

2014 – série Kouros – Bronze, Acier & Aluminium (h 70cm)

Les années passèrent et je pus t’oublier. La violence de ta disparition m’avait laissée sans force ni but pendant des mois. Le frisson délicieux que j’éprouvais lorsque je caressais ta peau, ne cessait de me hanter. Telle une personne se noyant, j’espérais l’air salvateur; mais rien n’y faisait, tu n’étais plus là. Voulant retrouver un semblant de vie, je repris mes activités. Et un matin, marchant sans entrain sur le marbre blanc de ce palais d’injustice, je vis cet homme, menottes aux poings, être poussé dans un fourgon. Pendant une seconde, je crus te reconnaître. Quand la porte se referma, je m’élançai vers le véhicule démarrant.

Texte de Gilles Rossary Lenglet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s