série Kouros – L’œil du Cyclone

Sculpteur Philippe Buil

2014 – série Kouros – Bronze & Acier (h 62cm)

D’un souffle tremblant, j’éteignis les bougies regroupées sur la table basse. Tu en profitais pour te lever et t’appuyer conte le mur adjacent. Dans cette obscurité soudaine, j’entendais ta respiration profonde, je sentais le parfum de ton corps. Je passai ma main sous ta chemise et la laissai descendre le long de ton torse. La soie de ta peau vibrait sous le grain de mes doigts. Lorsque j’arrivai sur ton bas ventre, je me laissai perdre dans le labyrinthe d’un pelage doux, pour arriver en son centre, où tel l’œil d’un cyclone, tout n’était que calme et douceur. Oubliant le temps et la réalité je caressai sans cesse cette zone voluptueuse. Ton désir fougueux, me rappela à mon obligation, celle de m’agenouiller devant ta superbe.

Texte de Gilles Rossary Lenglet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s