série Kouros – L’odeur de ta peau

Sculpteur Philippe Buil

2014 – série Kouros – Acier (h 55cm)

Mon visage était posé sur ton ventre, je pouvais sentir ton odeur qui m’enivrait aussi sûrement que ce vin puissant que nous venions de terminer. Je laissai alors remonter ma main, tout au long de ton dos. Le grain de ta peau, ta respiration et le son de ta voix qui me comptait tes aventures journalières, firent apparaître des larmes sur mon visage. Tu les remarquas mais ne dis rien. J’enfonçais mon visage au creux de ton ventre chaud. Tu pris de ta main mon menton, nos regards fusionnèrent. Tu te levas pour fermer les rideaux de cette fenêtre trop indiscrète,  je contemplais ton dos nu, miroir précieux de mon désir insatiable. Je clos mes yeux pour garder imprimée sur ma rétine la flamboyance de ton corps.

Texte de Gilles Rossary Lenglet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s