Kouros – Cage – Sculpture torse en bronze

Sculpteur Philippe Buil

2014 – série Kouros – Bronze & Acier (h 64cm)

La prison de mon corps retient en mes entrailles, la flamme de mon amour. Je me rends compte que je suis maladroit avec toi, mais je ne peux plus vivre ainsi. Hier tu es passée me voir et ta présence fut une torture insupportable. Chaque jour je mens, en disant à tout le monde même à toi, que je vais mieux, que je tourne la page. Mais enfermés dans mes chairs, restent tapis mes sentiments pour toi. Je suis tel ces oiseaux fidèles à un seul partenaire. J’étouffe, je t’en prie laisse moi ouvrir la porte de ma vie.

Texte de Gilles Rossary Lenglet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s