série Commedia dell’arte – Colombine

Sculpteur Philippe Buil

2013 – série Commedia dell’arte – Bronze (h 70cm)

Que les hommes m’ennuient, sans cesse geignards, sans cesse sanguins. Heureusement la patience est mon vrai don, l’esprit aussi. Alors je rougis, je défaille, je m’émeus ; mais au bout du compte ce sont eux qui se tiennent comme je le souhaite. Etre femme n’est pas une condition, c’est une profession en ces temps où l’apparence fait loi.

Texte de Gilles Rossary Lenglet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s